À quoi sert l’épandeur à fumier ?

Une fois qu’on a semé ses graines sur ses terres, l’épandeur à fumier peut être un véritable allié pour nourrir facilement ses cultures. En effet, le fumier est un élément naturel et organique qui permet de fertiliser les sols et de les enrichir. Il permet de développer facilement ses cultures de façon peu onéreuse, écologique et surtout naturelle. Voyons quels sont les avantages de l’épandeur à fumier.

Le fumier, une matière naturelle idéale

Le fumier est une matière naturelle demi-solide qui possède de réelles vertus pour fertiliser les sols et les enrichir. Il doit être utilisé en priorité par rapport à d’autres engrais puisqu’il est naturel et indispensable. Mieux vaut varier entre les fumiers bovins, de porc et de volailles qui sont composés de diverses vertus. Il est en effet riche en phosphore, azote et potassium nécessaires au bon développement de vos cultures. Il augmente en effet l’activité du sol et le bon maintien de l’humus.

Il est nécessaire de composter le fumier avant de l’utiliser pour éviter d’éventuels problèmes. En effet, le compostage permet de transformer la matière et de concentrer les actifs fertilisants. Selon les types de culture, le moment de l’épandage varie. Il doit souvent être réalisé à l’automne ou à la fin de l’hiver. Cliquez ici pour plus d’infos.

Comment fonctionne un épandeur à fumier ?

L’épandeur à fumier permet de répartir de façon régulière le fumier et les effluents naturels solides et semi-liquides. Dans le cas d’effluents semi-liquides, il faut nécessairement des dispositifs étanches au niveau de hérissons d’épandage.

L’épandeur à fumier est une remorque qui doit être tracté par un tracteur. L’épandeur est composé d’une citerne qui contiennent entre trois et quinze tonnes de fumier. C’est grâce à un tapis que l’épandeur avance son contenu. Le débit dépend d’ailleurs de la vitesse de ce tapis. Des hérissons horizontaux ou verticaux permettent de broyer puis d’épandre de façon régulière le fumier. Les apports de fumiers doivent être pensés selon les besoins des sols, de la culture et de la composition du fumier.

Il existe des épandeurs à projection arrière ou latérale. Le premier est plus adapté aux fumiers solides, le second est adapté aux fumiers plus liquides.

Les avantages de l’épandeur à fumier

Les épandeurs à fumier sont bien plus intéressant que les pulvérisateurs, que ce soit en terme d’électronique et de précisions. En effet, l’épandage de fumiers peut rapporter beaucoup en valorisant au maximum les sols.

  • Le fumier étant peu sensible aux contraintes, il ne perd aucune qualité nutritive pour le sol lorsqu’il est broyé et épandu par l’épandeur à fumier. Cela fait de lui un allié de choix pour tous les agriculteurs.
  • Le fumier est également un engrais naturel peu onéreux et pourtant riche en matières organiques. Le seul problème est qu’il doit être apporté régulièrement sur la totalité des parcelles qui en nécessitent. Il est donc nécessaire d’avoir des grands moyens pour épandre le fumier en grande quantité. L’épandeur à fumier est donc le moyen privilégié pour répartir régulièrement le fumier sur les parcelles nécessaires. Il faut cependant faire attention à choisir un épandeur robuste qui ne soit pas trop lourd au risque de détruire les sols.
  • L’épandeur à fumier a un intérêt environnemental. Il permet d’éviter l’utilisation des engrais minéraux. Il y a très peu de risques de lessivages et de rejets vers l’environnement lorsqu’on utilise du fumier. Les sols sont donc préservés.
  • L’épandeur à fumier propose une qualité de répartition de haute qualité. De fait, si les engrais sont correctement appliqués, cela permet une meilleure valorisation et une réduction du besoin en engrais minéraux, plus onéreux. Il y a donc un avantage économique non négligeable.

L’épandeur à fumier est un matériel de qualité qui permet de favoriser l’économie, l’écologie et la qualité des sols. C’est le moyen privilégié de prendre soin de ses cultures. Il est d’ailleurs encouragé de s’en procurer par les régions qui peuvent offrir des aides financières.