Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely

Vous aimez l’art ? Alors, ces deux noms ne vous seront pas inconnus. Niki de Saint Phalle et Jean Tiguely font parties des artistes les plus réputés de leurs époques. Même des années après leurs départs, ils ont laissé derrière eux des œuvres incontestablement magnifiques et d’une valeur inestimable !

Mais qui est Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely ?

Ce sont des couples ayant réalisé des œuvres remarquables partout dans le monde. Ils se sont rencontrés à Paris en 1955. Niki est née en 1930 et décédée en 2002. À la fois féministe, peintre et sculptrice, elle est surtout reconnue pour ses nanas et ses tirs.

Quant à Jean Tinguely, il est né en 1925 et mourut en 1991. C’est un sculpteur suisse dont ses principales œuvres se concentrent sur la réalisation de sculpture produisant un mouvement réel, c’est-à-dire des mises en scène mécanique.

Mais quelles sont les différentes œuvres de ces deux artistes exceptionnels ?

N’étant pas encore en couple, Niki et Jean Tinguely ont déjà travaillé ensemble en toute discrétion, et ce, depuis 1957. On peut compter des machines, des toiles et des créatures multicolores (animaux, être humains…). Ce n’est qu’en 1966 qu’ils créèrent ensemble« Hon », leur première œuvre avec la collaboration d’Olof Ultvedt. Il s’agit d’une grande Nana de 28 mètres de long, de 9 mètres de large et 7 mètres de haut, où les visiteurs peuvent y pénétrer par le sexe de la diva pour découvrir les remarquables œuvres de Tinguely. Et en 1967, ils ont réalisé « Le Paradis fantastique »à Montréal.

Par ailleurs, la fontaine de Stravisnky à Beaubourg est l’œuvre enchanteresse et incontournable du couple. Créée en 1983, la fontaine des automates associe à la fois des sculptures hors pair et des peintures impressionnantes. L’architecture est envoutante avec un spectacle musical magnifique et un sublime théâtre nautique. Mais ce n’est pas la seule fontaine qu’ils ont réalisé. Ils ont également créé la fontaine de Château-Chinon.

En bref, on peut constater que Niki est la source d’inspiration de Jean et vice versa. Certes, ils ont conçu ensemble des œuvres mémorables. D’ailleurs, après la mort de Jean, Niki a ouvert le Musée Jean Tinguely à Bâle ainsi que l’Espace Jean Tinguely-Niki de Saint Phalle à Fribourg.

Qu’en est-il des tirs de Niki de Saint Phalle ?

En fait, elle est réputée pour ses tableaux sanglants. Évidemment, c’est le fruit des tirs à la carabine. Elle tire principalement sur des poches de peintures, afin que ces peintures se déversent sur le tableau en cours. Même les visiteurs sont invités à prendre part à la scène !