Quels implants mammaires choisir ?

De plus en plus de personnes sont attirées par la chirurgie esthétique de nos jours. La pose de prothèses mammaires fait partie de l’opération chirurgicale la plus pratiquée au monde. Lors de cette intervention, le choix des implants pour augmenter sa poitrine est capital. Surtout que depuis quelques temps les prothèses mammaires ont beaucoup évolué. Ce qui permet aux femmes qui désirent refaire les seins, un large choix. Mais pour un bon résultat, tout dépend de la forme physique de la personne. Comment faire dans ce cas pour bien choisir ses implants mammaires ?

Augmentation mammaire: de quoi s’agit-il ?

L’augmentation mammaire consiste à faire de la chirurgie esthétique afin de modifier ou d’augmenter la taille de la poitrine. La pose d’implants mammaires est le principal objectif. Cependant, se faire refaire les seins n’est pas aussi facile car il faut avoir une idée du résultat attendu avant même l’opération. De plus, même avec les progrès scientifiques et techniques, cette opération n’est pas sans risque pour la femme. Avoir recours à cette chirurgie dépend de plusieurs facteurs comme vouloir avoir un corps parfait, ou encore raffermissement des seins après un accouchement. Mais quelle qu’en soit la motivation de la femme pour prendre une telle décision, il est important de se préparer physiquement et mentalement. De plus, un bilan de santé complet est aussi nécessaire pour connaitre si la personne peut supporter ou non l’intervention. Sinon, il est important de bien suivre les directives de son chirurgien. Par contre, il est essentiel de savoir que ces prothèses mammaires ne sont pas éternelles. Elles doivent être renouvelées régulièrement afin d’éviter le cancer du sein. Mais aussi pour ne pas garder des prothèses usées dans sa poitrine. Pour plus de détails sur ce sujet, nous vous invitons à parcourir ce lien implants mammaires

Le contenu des implants mammaires

Le contenu de son implant est un critère indispensable à prendre en considération lors de son choix. Tout d’abord, il faut comprendre que tous les implants sont composés d’un produit de remplissage et d’une enveloppe.

  • Le gel de silicone est connu pour avoir un résultat plus naturel. Après l’opération, les seins ne semblent pas avoir été retouchés. En vérité, ce gel est constitué de nombreuses couches afin d’obtenir un maximum de résultat. Il donne aussi de la souplesse à la poitrine. Dans le cas où un incident se produit, comme la rupture des couches, le gel ne s’écoule pas dans tous le corps mais reste intact. Mais afin d’éviter cela, il est recommandé de consulter régulièrement son chirurgien pour des vérifications. Pour une bonne assurance et confiance en soi, une surveillance médicale est donc cruciale. Sinon, la durée du gel de silicone peut être entre 5 à 10 ans.
  • De son côté, le sérum physiologique est composé de d’eau et de sel. Puis, il faut l’insérer dans l’implant vide. C’est une technique très ancienne qui remonte déjà des années 90. De plus, de nos jours, son utilisation n’est plus assez fiable car il présente beaucoup de défauts. Si une fuite se produit, de ce fait, l’implant se vide dans tous le corps et laisse la poitrine dégonflée. En plus, sa durée de vie est de 3 à 5 ans, ce qui fait que le sérum n’est plus utilisé actuellement.

Bien choisir ses implants mammaires

Les seins ont des formes différentes selon la morphologie physique de la personne. C’est donc à partir de la forme des seins qu’on peut déterminer la forme et le choix de prothèses mammaires à installer sous la poitrine.

  • Une prothèse ronde est recommandée pour les femmes qui ont des seins en forme de pomme. Celles avec des seins tombant peuvent aussi opter pour ce choix mais l’opération est un peu complexe pour ce cas. La prothèse ronde, en réalité a pour rôle de remplir les seins qui semblent être vidés et tombant. Elle va donner aux seins un aspect plus jeune et plus solide. Après l’intervention, il est temps de ressortir ses décolletés car la partie creuse est comblée et a une belle allure.
  • Une prothèse anatomique est proposée aux femmes qui ont des aréoles très basses et qui ont des petits seins. Parfois, cette prothèse a tendance à bouger, mais des fixations sont maintenant disponibles afin de maintenir cela immobile. Ce sont des prothèses nanotexturées c’est-à-dire des implants avec fixation afin d’éviter le risque de rotation dans la poitrine.

Faire une chirurgie plastique pour augmenter ou redresser son sein nécessite beaucoup de réflexions. Il est souvent difficile de trouver l’implant mammaire idéal qui correspond à la forme de son corps. Pour cela, seul l’avis d’un chirurgien est assuré pour ne pas se tromper dans son choix.